Le choix de nos portes-greffe

par | Déc 7, 2017 | Le vignoble, Vin | 0 commentaires

Sur les conseils d’Emmanuel Bourguignon du Lams, nous avons choisi le Gravesac, le 101-14 et le 3309C comme portes greffe. Le choix a d’abord dépendu des résultats de notre analyse de sol.

Pour la parcelle au nord de la maison, les pH sont acides avec de faibles surface internes pour les argiles. Cette sera plantée en cépages blancs greffés sur des portes-greffe Gravesac.

La parcelle au sud-est de la maison, là encore nous planterons des cépages blancs. Le sol étant moins acide en profondeur, avec des caractéristiques légèrement différentes nous avons opté pour le porte greffe 101-14.

Enfin pour la parcelle située à l’ouest de la maison, où le pH est plus élevé en profondeur et les argiles de meilleure qualité, nous planterons des cépages rouges greffés sur des portes-greffe 3309C.

La pépinière Mercier avec laquelle nous travaillons développe des plans élevés dans un approche plus respectueuse. 

Critères de sélection d’un porte greffe

La vigueur
La vigueur de la vigne correspond à la vitesse de croissance et à l’exubérance du feuillage. Elle s’accompagne de rendement idoine et retarde la maturité du raisin. Non souhaitée pour les vignobles septentrionaux, elle est recherchée en zone sèche ou pauvre ; dans ces cas, la vigne est plus apte à coloniser le sol à la recherche des éléments qui lui manquent.
La précocité
La précocité est importante en zone de culture septentrionale. Entre un porte-greffe induisant de la précocité et un porte-greffe retardant la maturité du raisin, la différence peut signifier un produit de qualité contre un autre pas mûr ou pourri car cueilli après des intempéries.
La résistance au calcaire
La résistance au calcaire correspond à l’aptitude à supporter une proportion de calcaire actif. Le calcaire bloque la solubilité du fer dans le sol, l’empêchant d’être disponible pour la plante. Cet accident nutritionnel s’appelle la chlorose ferrique et se manifeste par un jaunissement du feuillage et une mauvaise photosynthèse.
La résistance au phylloxera
La résistance au phylloxera est la capacité à circonscrire la tubérosité provoquée par la piqûre de l’insecte ravageur. Les cépages sensibles ont des excroissances nécrosées qui affaiblissent le pied de vigne et peuvent le conduire à la mort.
La résistance au sel
La résistance au sel est la capacité à pousser en sol où la richesse en sel est importante. Ces sols généralement en bord de mer, sont prépondérants sur les cordons littoraux et sur certaines îles battues par les embruns. Quelques porte-greffes admettent jusqu’à 1 pour mille là où Vitis vinifera tolère jusqu’à trois pour mille. L’usage de vignes franches de pied (bouture sans porte-greffe) peut se faire en zone sableuse où le phylloxera ne peut se déplacer ou en zone inondable où il est noyé l’hiver par une immersion des parcelles.

Les différents types de plants

Greffé-soudés à racines nues

  • tige aoûtée de minimum 8cm et tige de min 20cm
  • soudure tout autour de la greffe, régulière et solide
  • au moins 3 racines bien développées et bien réparties,
  • longueur de 20 cm du point d’insertion des racines à la greffe
  • conditionnement par paquet de 25
Greffé-soudé en pot

  • un état végétatif normal avec une pousse suffisamment développée
  • un enracinement suffisant et bien réparti autour du pot
  • une soudure consolidée et régulière tout autour
Racinés (portes-greffes)

  • diamètre = 5 cm au milieu de l’entre nœud
  • au moins 3 racines bien développées et bien réparties,
  • longueur de 30cm du point d’insertion des racines à l’empattement de la pousse supérieure
  • conditionnement par paquet de 50

Les objectifs de la sélection

Les vignerons installent souvent dans leur parcelle des plants d’un seul cépage et d’un seul porte-greffe, car ils cherchent en général à obtenir une homogénéité de comportement de la vigne sur tout le terrain, pour des raisons pratiques.

Il est en effet plus facile de résonner, par exemple, la date des vendanges si tout les pieds sont identiques, parce qu’ils vont murir en même temps. Il en sera de même pour toutes les autres interventions du viticulteur.

Il y aura toutefois, et c’est normal, des différences de développement entre les pieds. Les différences de croissance et de développement ont 4 origines possibles :

  • une différence de nutrition
  • une différence génétique
  • une différence sanitaire
  • une différence de pratiques

Un des objectifs au moment de la plantation est d’obtenir une homogénéité de comportement entre tous les plants de la parcelle. Comment limiter dès lors les sources de variations ? voir l’article La préparation du terrain avant la plantation.

ipsum ut mi, velit, in Lorem sit at

Abonnez-vous à notre newsletter!

Nous vous tiendrons au courant pour le lancement de nos produits ! Pas de spams promis :) 

Merci de vous être inscrit!